Présentation

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Recherche

Images aléatoires

Lundi 19 février 1 19 /02 /Fév 10:06

               Ayant répondu à l'annonce d'un couple d'une quarentaine d'année recherchant un scénario original, je me présentais avec véronique vers midi à la porte d'un appartement dans une belle résidence de la métropole. Monsieur vint nous ouvrir et eu un grand sourire en voyant ma pute de veronique dans un long manteau qui devait cacher, selon nos accords, uniquement des sous vétements trés sexy, aprés les présentations d'usages, ou je fus content de rencontré Brigitte, une belle femmes aux formes pour le moins épanouies, son leger corsage cachait mal une paire de seins d'au moins 100d, une poitrine lourde dans laquelle nous les hommes, adorons nous étouffer... Son mari était grand, en lui serrant la main je m'appercus qu'il les avaient particuliérement grande et épaisse, je penssais que ma salope de véronique allait en avoir plein la chatte et le cul. Monsieur nous invitat au salon pour prendre l'apéritif, je proposais que véronique remplace la table basse en la faisant mettre face à nous a quattre pates, je lui ordonnai de se lever et d'enlever son manteaux, j'avais choisi les dessous trés provocants qu'elle portait, Madame et Monsieur semblaient ravis de la tenue que j'avais choisi pour notre pute soumise... Cette gueppiere noire était vraiment bandante, je la fis s'installer face à nous et Madame alla chercher les apéritifs pendant que Monsieur commentait crument le corps de véronique qui se tenait là, téte basse, le cul bien cambré. En passant mes doigts sur le tissu transparent de sa gueppiere, je m'aperçus que cette salope mouillait déja abondemment. Madame réaparut avec un plateau dans les mains et surtout sans corsage et sans soutien gorge, cette vieille salope avait des seins magnifiques, elle posa le plateau sur le dos de véronique et nous servit nos verres en balançant sa poitrine juste sous mes yeux, je bandais fort dans mon panthalon. En caressant le cul de notre "table basse" soumise, nous parlons de choses et d'autres Madame apparemment aimait beaucoup le cul et disait trés naturellement qu'elle était une grosse salope, elle avait une main sur ses gros seins encore fermes et une autre sur la braguette de son mari qui possédait, d'aprés la bosse de son panthalon, une queue énorme, elle le fit se lever en face d'elle, assise sur le canapé, et laissa tomber le jean de Monsieur, une grosse endive lui sauta à la figure, elle se mit à la branler doucement tout en me demandant si j'aimais matter ces choses la. Je lui répondit par l'affirmative en me levant à mon tour pour lui présenter cette petite culotte devenue trop petite... La vieille cochonne m'emboucha directement et me bouffa la bite en gorge profonde, pendant qu'elle fit s'agenouillé son mari pour qu'il me bouffe les couilles, j'étais tombé sur deux salauds comme je les aimes. La vieille truie était toujours a genoux avec le plateau sur le dos, ma suceuse l'insultait de grosse pute et lui promettait de la baiser à grand coups de godes un peu plus tard...

Aprés etre sortie de la bouche de nos hôtes, je fis s'approcher notre pute soumise pour lui administrer quelques féssés bien sentis pour faire rougir son gros cul, j'écartais les fesses de veronique à deux mains pour bien offrir ses deux trous aux regards du couple qui se branlait juste en face. J'enfonçais sans ménagement mon pouce dans son cul et trois doigts dans sa chatte pendant que Madame continuait à insulter ma pute de véronique en lui promettant de lui en mettre aussi partout. Monsieur branlait sa grosse queue en relevant la jupe de sa femme qui portait un porte-jaretelle noir et des bas a lisiéres rouges, elle avait une culotte en satin qui moulait bien son gros cul et je voyait, a travers, les gros doigts de son mari qui s'agitaient a l'intérieur,  pour ma part j'etais assis sur le canapé quand cette superbe salope mit son cul juste a hauteur de me yeux pour se pencher en avant et faire descendre  sa culotte déja un peu tachée de mouille, je découvris alors une superbe chatte assez poilue et suintante de cyprine, je saisis ses fesses pour les écarter au maximum et plonger ma langue dans son anus et dans sa moule odorante, elle coulait véritablement tout en continuant a insulter Véronique qui se prenait maintenant deux doigts par le mari tout en lui bouffant sa grosse bite.

    Madame, comme promis, alla chercher son gode ceinture, un de ces délicieux accessoires ou il y a un gode pour l'enculé(e) mais aussi un pour l'enculeuse, aprés s'étre équipée, elle saisi un tube de lubrifiant et commença a branler son membre en plastique, elle appela son mari et lui ordonna de se mettre a quatre pattes devant elle à même le tapis du salon, Monsieur qui devait avoir l'habitude se cambra tout de suite pour offrir son cul à sa femme qui s'enfonça d'un coup dans son cul en le traitant de gros PD qui aimait avoir un gros morceau au fond du ventre. Ce salaud commençait a crier son plaisir pendant que j'avais entrepris de démonter la chatte de Véronique à grands coups de queue, en levrette, qui faisait des vagues sur son gros cul de pute.

 

Par yoni - Publié dans : exhibenlingerie
Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés