Présentation

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Recherche

Images aléatoires

Samedi 9 décembre 6 09 /12 /Déc 18:58

        En ce petit matin de jour de congé, je sentis dès le reveil une forte éxitation, je sentais que j'allais avoir besoin de plaisirs toute la journée... je filais sous la douche et m'amusais a diriger le jet puissant sous mes couilles et mon cul, ce qui me procura une belle érection que je m'interdis de toucher car j'avais une petite course cochonne a faire ce matin là... Je choisis dans ma petite boite a chaussure secrette une superbe tenue de salope, une paire de bas ambre, une guepiére noire entiérement en dentelle et un petit string transparent qui laissé entrevoir ma queue redevenue "rangeable"... voici deux photos que j'ai pris avant de passer mes fringues masculines... J'aime assez sortir avec mes sous vétement sexy sous mes vétements, mais là c'était pour aller chercher une paire de botines sur lesquelles je fantasmais depuis un petit bout de temps, ma grande ville offre quelques boutiques de vétements et sous vétements erotiques, et j'avais reperé dans la vitrine de l'une d'elle une petite paire qui m'éxitait à l'idée de percher mes jambes gainés de bas soyeux sur ses talons d'au moins 6cm. Il était environ onze quand je saisis, un peu tremblant d'éxitation, la poigné de ce paradis pour le petit cochon que je suis, un petit message disait de sonner, je fis tinter la cloche et une dame, aprés s'etre penchée pour vérifier que je n'étais pas un bizarre, appuya sous son comptoir et la porte s'ouvrit. J'approchais d'elle et sans doute un peu rougissant lui expliqua que j'avais vu une paire de bottines et que je souhaitais les offrir, elle me sourit et me demanda de la suivre pour lui montrer les chaussures en question...je vous les montrent aussi... Quant elle me demanda la pointure et que je lui dis, 41... elle eu un sourire vicieux et me dit carrémment et sans aucune gène que j'aurrais pu lui dire que c'était pour moi, rassuré par ce regard complaisant, je m'excusai de ma timidité, elle me dit que j'avais de la chance, car ces pointure ne sont pas demandés tout les jours, il lui restait ma pointure en stock... elle me dit de faire un tour dans la boutique le temps qu'elle trouve mon bonheur... il y avait des présentoirs avec de superbes tenues et ensembles tous plus sexy les uns que les autres, je bandais dans mon tout petit string quand la patronne une femme de 45-50 ans, bien conservée comme on dit, juchée sur les talons aiguilles de ses bottes en cuir noir, elle portait une jupe qui lui arrivait juste au dessus du genoux et bien sur elle portait une paire de collant ou des bas... peut etre des bas!! elle me semblait assez salope pour ça... elle possédait une paire de seins opulents et lourd, bien retenus par un soutiens-gorges dont je devinnais la dentelle sous son chemisier. en me souriant elle me dit que, si je voulais, elle pouvait tirer les rideaux de la vitrine pour que nous puissions procéder à l'essayage, elle me dit qu'elle comprenait bien que je souhaite de la discrétion pour ces choses la... j'acceptais avec plaisir, j'allais peut-etre pouvoir m'exiber devant cette vieille salope que j'avais déja envie de voir me bouffer la queue. Aprés avoir fermé les rideaux elle m'invita à m'assoir sur une chaise qui se trouvait au milieu du petit magazin, elle enleva mes chaussures et s'apperçu tout de suite que je portais des bas, elle me dit...

"ah! oui! vous étes un petit cochon vous, j'aime bien les petits salauds comme vous, vous devriez me montrer tout ça, pour que je vous donne mon avis..."

 je me déshabillais comme ça, devant elle a genoux au milieu de la boutique, quand elle eu découvert ma guépiere elle me dit que ça m'allait plutôt vraiment bien, elle ajustat mon string sur ma bite avec dificultée car la situation me faisait bander et me dit de passer les bottines pour me rendre compte dans les miroirs... ces bottes me faisait les jambes encore plus longues et me cambrais le cul de façon que je me sentais vraiment exposé comme une pute, la patronne se mit derriére moi et commença a carresser tout mon corps du haut en bas, cette grosse cochonne éxitée m'a mis bien vite la mains dans la culotte et s'est mit a me branler doucement dans le tissu trés fin, elle approcha de mon oreil et me dit que son mari qui était à l'étage adorerais pouvoir matter tout ça en me dissant qu'il aimait voir sa femme faire des cochonneries avec une petite chienne comme moi, en tout cas elle avait compris comment me parler, et ça m'éxitait que son mari me découvre dans cette tenue au milieu de son magasins...

     Son mari descendis assez bruyamment dans l'escalier et à quatre patte sur la moquette je vis arriver un homme d'au moins 1m90 pesant bien 100kg, ce salaud siffla en me voyant dans cette tenue de pute et dis à sa femme qu'elle avait trouvée là une belle petite cochonne, sa femme m'enjambat et se mit a écarter mon cul en disant a son mari de bien matter mon petit trou et mes petites couilles de salope, la situation me faisait bander dur et les mains expertes de Madame branlait ma queue tandis que Monsieur avait déja sa grosse langue épaisse sur ma rondelle, ce vieux cochon m'enculait avec le bout de sa langue en se faisant insulter par sa femme pendant qu'elle reculait pour me laisser bouffer sa chatte fortement mouillé. Quand le mari, aprés un long moment, se décida a lacher mes couilles qu'il avait presque entiérement dans la bouche se fut pour se lever et rejoindre sa grosse salope de femme qui gémissait quand je passais ma langue sur son gros clito, afin d'ouvrir son panthalon et sortir une grosse queue épaisse et veineuse en demi érection, il me prit par les cheveux et me rentra presque entiérement son gros morceau dans la bouche, sa bite était vraiment grosse et je commencer a trembler de savoir si il allait vouloir m'enculer car je n'était pas sur de suporter un tel diametre... sa femme se mit aussi a quatre pattes derriére moi et entreprit de me lécher l'anus tout en malaxant mes couilles dures pleine de jus, cette pute savait y faire et je gémissais de plaisirs tout en suçant le gros gland de Monsieur qui m'insultait en me disant aimer les salopes soumises comme moi, sa femme me bouffais littéralement le cul, cette grosse pute me fit savoir qu'elle adorait me lécher le cul, mais qu'elle souhaitait maintenant se faire baiser la chatte Aprés avoir rapidement débarrasser les quelques porte-jarretelles et les petites culottes sur le comptoir elle se mit sur le dos et pris ses genoux dans ses mains, position oh combien bandante qui nous offrait une vue magnifique sur sa grosse chatte ruisselante et son trou du cul déja ouvert par les gros doigts de son mari. Ce gros salaud, tout en m'enfonçant son majeur dans le cul me dit de tout lui bouffer a sa salope de femme, ce couple mûre apparament plutôt classe qui se balançais des obsénités me faisait bander dur, je me relevais et la pénetra d'un coup sur toute la longueur de ma queue, la vieille pute gueulait son plaisir pendant que je la ramonais tandis que son mari me léchait le cul et les bourses...Avec ce traitement j'annonçais assez vite que j'allais exploser, les deux vieux cochons se mirent a genoux devant moi et aprés quelques va et viens et le pouce de Madame profondemment dans le cul, j'explosais en long jets de foutre chaud sur leurs deux visages... la vieille cochonne adorait le sperme apparemment elle lecha encore ma queue pour me nettoyer, elle m'offrit la tenue que j'avais choisi en me demandant de repasser trés vite.
Par yoni - Publié dans : exhibenlingerie
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés